Faut que ça bouge!

Problème...

Nous avons eu la chance de trouver des personnes compétentes pour mettre en place une prise en charge de qualité pour lui, grâce à laquelle Paul progresse (propreté, alimentation, comportement, répétition de sons et d’approximations de mots, début de scolarisation avec aide humaine).

L'ABA est recommandée (grade B) par le rapport tout récent de l’HAS  : cf le rapport de mars 2012, accessible dans les liens du site, avec une attention toute particulière pour la page 25. Je cite :

- (interventions) organisées avec un taux d’encadrement d’un adulte pour un enfant (grade B), à un rythme hebdomadaire d'au moins 25 heures d’interventions/semaine par des intervenants formés (grade B), (mon commentaire : et on les trouve où? et qui les rémunère?)

- Parmi les approches éducatives, comportementales et développementales, les interventions évaluées jusqu’en septembre 2011 concernent les interventions fondées sur l’analyse appliquée du comportement dites ABA (grade B)...

…mais…étonnement, tout ce dispositif est à la charge des parents, pas de remboursement par la sécurité sociale (seules les journées en hôpital psychiatrique, ou en CAMSP le sont en France…alors que ce n’est pas adapté à l’autisme. Pour plus d’infos, il n’y a qu’à consulter internet…)

Les thérapeutes coûtent cher, et il faut entre 25 à 40 heures de thérapie par semaine (cf rapport HAS)....C'est pourquoi il est difficile de maintenir sur le long terme ce traitement.

Les thérapeutes sont rares : très peu de formations spécifiques en France...

Le projet pour le futur serait de pouvoir faire bénéficier d’autres enfants du même type de prise en charge que Paul… pour cela, il faut former (correctement!) des gens, les superviser, et les rémunérer!

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site