Tolérance

Aujourd'hui j'ai discuté avec la maman d'une petite fille de 5 ans, qui me dit accepter le handicap de son enfant, sa différence.

Peut-être est ce lié à l'histoire de Paul et au sentiment que j'ai que son autisme est acquis, mais pour ma part je suis toujours en lutte: son handicap n'est pas fixé, il peut évoluer et se faire moins présent avec le mode de prise en charge qui est le sien. Donc pas d'acceptation, mais un combat pour atténuer au maximum ses difficultés.

Il y a l'autisme. Et il y a Paul. La maladie, ce n'est pas LUI.

Il est vrai que le soutien des professionnels nous aide beaucoup dans cette guerre. Je suis bien consciente de la chance que nous avons d'être épaulés de la sorte. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×