ça le fatigue pas trop?

Une des critiques récurrentes concernant l’ABA est que cela fatigue les enfants. En effet, c’est fatiguant, comme peut l’être une journée d’école. C’est exigeant, mais comme devrait l’être l’éducation en général. Et puis il ne faut pas perdre de vue l’enjeu : il s’agit ici d’une véritable rééducation, dont le but est que l’enfant puisse retrouver un fonctionnement le plus « normal » possible (= compatible avec une vie humaine autonome en société). Il y a des moments difficiles, mais qui irait dire à des parents dont l’enfant a un handicap moteur, une paraplégie par exemple, « non, il ne faut pas faire de rééducation, de kiné, c’est trop dur, ça va le fatiguer » … !!! oui sans doute, mais si il peut à nouveau marcher un jour, est-ce que ça ne vaut pas le coup ???

J’entends aussi dire « oui l’ABA c’est pas mal, mais il faut que ce soit bien fait »….un commentaire ? Cela dit, bien sûr, la qualité des personnes qui travaillent auprès de l’enfant est primordiale, car en effet, il s’agit d’une science précise et complexe (ce n’est pas un « outil », une « technique », une « méthode »), dont les enjeux sont énormes (l’avenir d’un enfant), et qui exige un grand professionnalisme au risque d’être néfaste. Et on en revient toujours au problème de la formation, de la supervision quasi inexistante en France, hormis à Lille (merci Mme Rivière)…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site